Le développement de carrière est un SUPERPOUVOIR

Le développement de carrière est un SUPERPOUVOIR

mai 7, 2019

Nous sommes inondés de prédictions extrêmement divergentes sur l’avenir du travail et le rôle des compétences dans la préparation de celui-ci.

Les robots arrivent! Si vous ne pouvez pas coder, vous êtes cuit! Si vous n’avez pas les « bonnes » compétences (c’est-à-dire TOUTES les compétences, semble-t-il!), vous pouvez vous attendre à vivre une vie de pauvreté et de misère. Il en va de même pour les personnes malavisées qui décident de poursuivre des études postsecondaires en arts ou en sciences humaines.

Historiquement, nous avons connu des échecs épouvantables lorsqu’il s’agissait de prédire correctement l’avenir du travail ou de définir un ensemble clair et discret de compétences ou les cheminements scolaires particuliers qui sont au cœur du succès du marché du travail. Le marché du travail devenant de plus en plus complexe et dynamique, il est peu probable que nos aptitudes en matière de prédiction s’améliorent par magie.

Alors, face à une certaine incertitude, que devons-nous faire? À quoi pouvons-nous nous accrocher en tant que base solide pour nous frayer un chemin à travers le marché du travail turbulent et bâtir la vie que nous voulons vivre? Le développement de carrière a toujours été un puissant levier pour la réussite future, mais dans la nouvelle réalité d’aujourd’hui, le développement de carrière est véritablement un superpouvoir.

Pensez-y : le développement de carrière est à la base de quatre éléments essentiels qui mettent les Canadiens en position favorable pour bénéficier d’un avenir professionnel plus prometteur, d’une meilleure santé, de milieux de travail plus solides, de collectivités plus fortes et d’un avantage concurrentiel considérable sur la scène économique mondiale :

Conscience de soi

Dans un monde où nous devons constamment nous distinguer et nous donner une nouvelle image afin de pivoter, de nous ajuster, de changer et de faire la transition entre différents modes d’apprentissage et différents emplois, nous ferions mieux d’avoir une base solide de conscience de soi. Sans cela, nous risquons de perdre le fil de notre identité et de ce que nous voulons vraiment faire de nos vies. Imaginez si chaque Canadien avait une idée claire de ses propres champs d’intérêt, valeurs et forces. Imaginez si nous connaissions tous la façon la plus optimale pour nous d’apprendre et de travailler.

Mobiliser les compétences

On nous dit que les compétences sont la devise du succès. Notre gouvernement fédéral a investi des sommes énormes dans la création d’un Centre et d’un Conseil des Compétences futures afin de mieux préparer les Canadiens aux nouvelles exigences en matière de compétences. De même, RBC a annoncé une contribution de 500 millions de dollars au cours des 10 prochaines années dans le cadre de son initiative Objectif avenir. Ces investissements pourraient donner au Canada un avantage concurrentiel considérable si nous adoptons une approche axée sur le développement de carrière en ce qui concerne les compétences. Si nous nous concentrons uniquement sur l’identification des personnes qui seront « en demande » et visons uniquement à faire en sorte que les Canadiens possèdent ces compétences, l’incidence sera limitée et le dysfonctionnement sous-jacent sur notre marché du travail s’accroîtra. Une approche de développement de carrière nous amènerait à :

    • travailler avec le secteur de l’éducation, du primaire à l’enseignement postsecondaire, pour veiller à ce que les étudiants soient conscients des compétences qu’ils développent dans leurs cours ainsi que des innombrables manières dont ces compétences pourraient être appliquées sur le marché du travail. C’est un petit, mais puissant, « ajustement » à l’éducation. Cela éliminerait de fait l’éternelle question « Pourquoi devons-nous apprendre cela? », car la pertinence serait évidente. Les élèves connaîtraient les compétences qu’ils sont en train d’acquérir et seraient capables de les appliquer et de les utiliser de différentes manières tout en s’orientant à travers l’apprentissage et le travail.
    • travailler de manière aussi intensive du côté de la demande que du côté de l’offre, en veillant à ce que les employeurs disposent des outils nécessaires pour évaluer avec précision les besoins en compétences, élaborer des stratégies de recrutement et de fidélisation fondées sur ces besoins, comprendre la rentabilité relative de diverses pratiques commerciales et contribuer à la création de possibilités d’emploi équitables et convenables pour les Canadiens.

Sensibilation au marché du travail

Nos systèmes officiels d’information sur le marché du travail ont du mal à suivre le rythme de l’évolution du marché du travail et la nature dynamique du travail. Bien qu’il existe sans aucun doute des îlots d’excellence en matière d’information sur le marché du travail (IMT), l’approche du « plus il y en a, mieux c’est » nous a fait quitter les rails de l’IMT. Le Canadien moyen à la recherche d’IMT est confronté à un fouillis écrasant de sites Web et de statistiques qui peuvent ou non être pertinents ou opportuns ou avoir quelque chose à voir avec ses besoins particuliers en matière d’IMT. Le développement de carrière fournit aux utilisateurs un contexte et une « feuille de route » pour accéder à l’IMT officielle et lui donner une signification personnelle. Mais elle fournit également aux Canadiens les compétences et les stratégies nécessaires pour trouver de l’IMT informelle en temps réel et pertinente d’un point de vue personnel dans leurs propres communautés. Qu’il s’agisse de surveiller les signes de croissance ou de restriction du secteur sur votre rue principale ou dans les nouvelles locales, d’entretiens d’information, d’apprentissage en milieu de travail ou d’enseignement coopératif, le développement de carrière aide les Canadiens à recueillir des informations utiles et à les appliquer dans leur propre vie. Le développement de carrière transforme ce qui pourrait n’être que des informations et des expériences discrètes en un apprentissage cohérent et pertinent sur le plan personnel.

S’orienter d’une main d’expert

Enfin, le développement de carrière enseigne les compétences et les stratégies dont les Canadiens ont besoin pour trouver ou créer du travail et pour s’orienter à travers les transitions entre l’apprentissage et le travail de manière efficace. Nous savons que les stratégies de recherche d’emploi d’hier sont totalement inefficaces dans la réalité d’aujourd’hui. À quoi ressemblent la recherche et le développement dans l’économie mondiale actuelle, axée sur la technologie? De quelles compétences avons-nous besoin, pas seulement pour des emplois particuliers qui sont en croissance, mais pour gérer notre vie et nos transitions dans un monde où les emplois atypiques sont en hausse? Le développement de carrière est au cœur d’une main-d’œuvre capable d’obtenir ou de créer du travail et de s’orienter à travers de multiples transitions tout au long de la vie.

En bref, le développement de carrière est LE superpouvoir du marché du travail émergent. Faisons en sorte que chaque citoyen le comprenne.